Des retombées économiques et sociales majeures

En plus d’être un instrument efficace de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le développement de l’habitation communautaire stimule l’activité économique, crée des emplois et génère des économies à l’État québécois.

  • Depuis 1997, essentiellement grâce au programme AccèsLogisprès de 35 000 logements communautaires ont été développés à travers le Québec, soit en coopérative ou en organisme à but non lucratif. Ces habitations ont permis à des dizaines de milliers de ménages à modeste ou faible revenu d’accéder à un milieu de vie de qualité et d’avoir la possibilité de demeurer dans leur communauté d’appartenance.
  • Qui plus est, les investissements dans AccèsLogis génèrent des retombées économiques et sociales considérables pour le Québec. Chaque dollar accordé par le gouvernement dans le cadre de programmes d’habitation représente un apport de 2,3 dollars en activité économique.
  • En 2010-2011, 607 millions de dollars investis dans ces programmes se sont traduits par 1,4 milliard de dollars injectés dans l’économie du Québec, dont plus de 60 % sont attribuables au logement social et communautaire, et ont généré 13 758 emplois directs et indirects.
  • Également, le recours à la formule du logement communautaire pour répondre aux besoins des aînés ou des personnes ayant des besoins particuliers génère des économies de près de 130 millions de dollars annuellement à l’État québécois, en services de santé et services sociaux.

Les retombées des programmes de la SHQ en quelques chiffres
Tableau

Nouvelles

Publications récentes

Rapport annuel 2016: Mobilisés pour l’habitation communautaire
Document 3 MB
Mémoire de l’AGRTQ sur le projet de loi 121 augmentant l’autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal
Document 818 KB
Voir toutes les publications