2010 – Jacques Côté

Le 18 mai, l’AGRTQ décernait son Prix Régis-Laurin 2010 à monsieur Jacques Côté pour sa contribution exceptionnelle au développement de l’habitation communautaire et particulièrement celui de l’habitation coopérative. Avec ce prix, l’Association veut souligner son leadership, sa vision, la crédibilité et le rayonnement qu’il a apporté à l’habitation communautaire et son travail inlassable pour améliorer les conditions d’habitat et de vie des ménages québécois.

***

Ce n’est pas d’hier que Jacques Côté nage dans la coopération. C’est d’abord comme membre fondateur de la coopérative d’habitationLa Chambranleà Sherbrooke qu’il a fait la connaissance de ce mouvement en 1983. Depuis, il n’a cessé de développer des projets qui ont concrètement transformé le paysage de l’habitation coopérative en Estrie.

En 1986, il entrait en poste à la Fédération des coopératives d’habitation populaire des Cantons de l’Est comme chargé de projet puis comme coordonnateur. Il y a supervisé la création d’une dizaine de nouvelles coopératives d’habitation.

On le retrouve quelques années plus tard à la direction dela Coopératived’habitation des Cantons de l’Est, un poste qu’il occupe encore aujourd’hui. À son arrivée, la coopérative comptait 157 logements, dont plusieurs en mauvais état. Les membres étaient démobilisés etla Coopérativeétait en mauvaise posture financière. Gestionnaire expérimenté, responsable de chantier avisé et leader apprécié, il a tôt fait d’assurer la réalisation du grand chantier qui s’imposait.

En moins de 5 ans, les immeubles avaient retrouvé leur lustre et les membres, leur sourire. À cela s’est ajoutée l’acquisition de 20 nouvelles maisons, ce qui porte aujourd’hui le nombre de logements à 245. Grâce à une excellente santé financière, associative et immobilière, cette coopérative sert aujourd’hui de référence pour plusieurs coopératives du Québec.

Jacques Côté s’est aussi investi dans le mouvement coopératif en habitation. En Estrie, il a apporté son support à la création de la Fédération des coopératives d’habitation et du GRT Entraide Habitat Estrie. Au plan provincial, il est reconnu comme une ressource importante en habitation coopérative.

À Sherbrooke, l’Université et la Ville l’ont consulté en 2002 pour trouver une solution au problème de logements pour étudiants. De cette collaboration et celle des associations étudiantes est néela Coopérativede solidarité L’Estudiantine. Elle compte maintenant 155 membres résidants. Ce projet innovateur est aujourd’hui étudié par d’autres villes et universités à travers le Québec.

Jacques Côté est une personne qui ne fait pas les choses à moitié. Lorsqu’il s’est cherché un logement, il a fondé une coopérative d’habitation. Alors qu’il était à l’ACEF Estrie, il s’est investi dans la création du Centre coopératif de locaux communautaires et dans la Fédération provinciale des associations de consommateurs. Les membres de sa coopérative disent de lui qu’il est profondément dévoué à son travail. En bref, partout son engagement confirme qu’on peut agir pour amener des changements positifs dans nos milieux de vie.

Nouvelles

Publications récentes

Rapport annuel 2016: Mobilisés pour l’habitation communautaire
Document 3 MB
Mémoire de l’AGRTQ sur le projet de loi 121 augmentant l’autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal
Document 818 KB
Voir toutes les publications